Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/10/2018

I had a dream ( j'avais un rêve )

« I had a dream » [1]

J’avais pourtant rêvé que je ne rêvais pas.

Qu’il n’était  pas trop tard...« que l’on pouvait encore »….

Qu’on n’était pas déjà…, déjà «  au jour d’après ».

Que le « Rêve - qu’on - avait » ne s’était pas défait.

 

Que les cieux restaient clairs, sans traces et sans poussières

Que leurs brumes restaient, promesses généreuses. 

Que les rivières en crue ne charriaient plus plastiques,

Embâcles et cadavres de forêts tronçonnées.

 

Que ces forêts gardaient tous leurs bruissements. 

Que leurs sols millénaires, restaient les puits de vie,

Que leurs diversités pourraient  encore créer,

Et LEURS remédiations et NOS médications.

 

Que pour ces créations, l’eau restait bien vivante,  

Qu’elle pourrait maintenir ses singularités,

Sa puissance créative, ce pouvoir BIOchimique,

Venu des lois cosmiques, célestes puis terriennes.

 

Et que les Dieux des hommes...qu’ils soient nés  de leurs peurs

Ou de leurs déraisons, ne viennent circonvenir

Un avenir ouvert mais dont la liberté,

Par la NATURE contrainte, Blesserait leur EGO….insupportablement!

 

Que le feu nucléaire, leurs folies délirantes,

Ne viennent mettre un terme...au coup d’essai humain.

à Maudit maître des jeux ...qui ne veut se démettre 

Encore moins se dédire de tous ses jeux pervers….

 

C’est bien à EUX, pourtant d’apporter à la VIE

Au lieu de la réduire, de la subordonner

 à De la mettre en tutelle par crises financières,

Moratoires incertains et tergiversations.

 

Nous en avons acquis les moyens cognitifs, 

Nous avons ignorés les signes avant-coureurs, 

à   Nos démons rationnels ont si bien déconstruits

Nos atouts spirituels, nos liens émotionnels !                                      

                                                                                                                                                                                                   Les suites à venir, pourraient drastiquement,

Fournir argumentaires et preuves délétères : 

à Ebauches résiduelles de la planète TERRE 

Ebauche testamentaire de Gaïa notre mère ?    

 

GVW 10/28 Octobre 2018

 

[1] En référence à Martin Luther KING acteur-penseur de la  Non - « Violence atavique »

Écrire un commentaire