Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/04/2011

la faim dans le monde

LA FAIM sur terre 

« Elle ne se réduit pas elle gagne du terrain » et pourtant le monde est de plus en plus riche !!

Où donc le bât blesse t-il   ? Lisez donc ce qui suit : 

 http://www.france-info.com/IMG/jpg/5/9/6/faim-carte.jpg

 

LA  FAIM 

  • Une mère fait bouillir un caillou dans de l’eau
  • Espérant que l’enfant, croyant qu’il va manger,
  • Finira de fatigue enfin par s’endormir 
  • En Addis Abeba s’accrochant au sein vide, 
  • La petite endormie, n’a même plus la force
  • De chasser la nuée de mouches violacées.
  • Comment se peut-il être une telle misère ?
  • Gaïa est généreuse son ventre peut nourrir
  • Plus que l’Humanité n’en contient aujourd’hui.
  • OUI mais alors pourquoi ?
  • Et que disent aussi les doctes expertises ?


  • « Il faut bien s’adapter au monde mondialisé 
  • Puisqu’il « nous faut » nourrir 6 milliards d’êtres humains»
  • Disent à l’unisson, OMC FMI
  • Trusts  transfrontaliers et ….la Banque Mondiale,
  • Relayés en échos par tous les bien-pensants des « programmes ajustés ». [1]
  • Toutes les 5 secondes un enfant meurt de faim,
  • Un milliard d’êtres humains rencontre cette faim.
  •  Sur sa terre fertile le paysan leurré
  • Par un « Marché ouvert »[2] décide d’en finir,
  • Tandis qu’un autre indien qui a crû à la loi
  • Du « deal vert » pesticide, décide d’avaler
  • La molécule chimique qui a rongé sa terre[3]. 
  •  Mais qui donc manipule les rênes  planétaires
  • De nos économies  trans-multinationales ?
  • Seule interprétation, ce sont de pauvres sires
  • De tristes renégats de toute Humanité
  • Ont-ils fait leur, la loi de certain dictateur  
  • « Celui qui tient la faim aboutit à ses fins » ?

 J’ai entendu aussi ce propos étonnant !

  • « Les africains produisent bien moins que Bolloré[4]
  • Laissons donc Bolloré détourner à ses fins
  • La productivité » !
  • Doit –il donc aussi séquestrer les deniers
  • De la majorité des manants transpirants ?
  • Et puis sans discuter le laisser annexer toute fertilité
  • Car celui que l’on aide est soumis à ses règles ?[5] [6]


  • La fin et le mobile, à eux deux ne font qu’un,
  •   Seule la cupidité justifie ces moyens. 
  • Heureusement j’entends ce jour un bel Humain
  • Qui lui ressent, pour lui, la faim des autres frères. 
  • Ainsi donc terminait Jean Ziegler sur ARTE  (note 5)
  •  « En voyant se traîner les enfants affamés
  • D’un  pays  moribond d’avoir été pillé
  • Je me suis bien  juré que même par accident
  • Je ne serai jamais du côté des bourreaux » [7]

 

 

 

 

Geneviève Vens-Wagner

Mardi 5 avril 2011



[1] La seule solution serait que les pays riches, désormais conscients de leur impérialisme économique STRUCTUREL acceptent de remettre la dette du tiers monde 

[2] Voir sur ce blog la note « le capitalisme  »  

[4] Milliardaire ami Pdt Sarkozy PDG groupe Bolloré=groupe en conglomérat international présent dans l’énergie, l'agriculture (plantations en Afrique, vin en France), le transport, la logistique et le fret maritime

[5] Emission du mardi 5 avril 2011  jean Ziegler  ARTE

Abécédaire actualisé du capitalisme libéral

Abécédaire actualisé et méthodologique du

CAPITALISME  Libéral,  capitalisme de Marché 

1.      C

C, Comme capitalisme, et comme concentrer   puisque :

à    «  le capitalisme libéral ACTUEL « c’est concentrer les profits (sur la minorité  « Qui prend les risques » dit-on ) et répartir pour diluer les coûts sur la majorité »

 

1.      C, Comme Concurrencelaquelle estdéfinie par la théorie capitaliste comme étant  « pure et parfaite »  alors que, la réalité se révèle, au réel, plutôt autre ;

Evitement  de la transparence des informations, manipulation publicitaires …fausse concurrence entre filiales d’un même consortiumà entente discrète  sur  le prix pour précisément déjouer cette concurrence laquelle  si elle était parfaite diminuerait  théoriquement  (offre / Demande ) les profits et la concentration du capital qui sont les  mobiles du système. 

2.      C, comme Colonialisme  à

 

2.      à « Le capitalisme ACTUEL c’est finalement en terme économique, le prolongement  « scienticisé » du colonialisme historique» 

 

3.      C, Comme CRISES, économiques àclimatique à humanitaire à ex : [croissance démesurée + non prise en compte des externalités] négatives aux profits : spéculation, bulle, enflure ,éclatement,à crises ….

 

Pour résoudre ces crises, Hervé Kempf « Comment les riches détruisent la planète », « Pour sauver la planète sortez du capitalisme », écrit «  il faudrait des dirigeants, vertueux »,  en Humanité et éclairés (NLDR ) , mais pour cela il faudrait aussi en amont des élections, un peuple vertueux et sobre en terme de « croissance matérielle ».

Y sommes-nous prêts ?

Pourrions-nous renoncer à  « Toujours plus » ?  A nos nombreuses dépendances ?

Pourquoi notre  Indifférence aux inégalités structurelles ?  Notre «  Aquoibonisme »  de fatalité ? 

4.   C, CommeCANCER : quand il y a dérégulation puis  prolifération anarchique …de déséquilibres économiques …induisant crises, et désespoirs « jusquauboutistes » des laissés pour compte …

5.   C comme compétition dont le moteur est l’égoïsme Alors que 

 

6.   C à comme Capitalisme au fémininlequel nous ouvre des horizons d’Espérance et de Remédiations plus justes et réalistes. 

 

7.       Voir livre pour un « capitalisme au féminin » Rafik Smati  www.smati.com/.../vers-un-capitalisme-feminin.html                                 (plus de prudence, de l’Empathie,  courage, humilité, volonté  de partage)

 

Prolonger à Croyance, casino ( économie casino ), contestation et contrôle,  contrôle et  régulation, contrôle et gouvernance éthique.

 

·      A

A Comme Ame ( Absence ! ) à « Le capitalisme ACTUEL  ne veut connaître ni Dieu ni âme, il est uniquement centré sur lui-même,  ses propres besoins,  « toujours plus », goût du lucre = boulimie  d’accaparement.  

A Comme Autoreproduction à

·        à  « le capitalisme  (ACTUEL)  c’est aussi s’auto reproduire par le biais de ses institutions, c’est-à-dire se rendre service à soi-même ».

 

·        AComme « Atomicité » du Marché sensé assurer la libre concurrence  MAIS qui,

·        dans les faits et la mondialisation observés, ignore le détournement par « la  concentration » laquelle  finit  par réduire les entreprises à quelques multinationales consanguines.   

·        A Comme autisme à les capitalistes ont enfourché une psychologie autistique  pour ne pas voir, ne pas entendre à  ne pas avoir à remédier, par exemple :

·        aux désastres écologiques (externalités négatives, dommages collatéraux) ou

·        autresinégalités flagrantes induites(nord/sud, castes sociales, situations  protégées)

·        A Comme autoritarisme : car une dictature pourrait bien un jour, succéder au  capitalisme si celui-ci se « sentait » mis en danger ;  Ressenti comme abusif, prédateur et créateur d’inégalités inacceptables à il apparaîtrait alors illégitime, en contradiction flagrante avec la déclaration des droits de l’homme et des droits humains de 1789 et donc avec la démocratie

 

Prolonger à  appel à la décroissance, abandon déni + appel au doute critique, appel à véritable démocratie !

·    P

P Comme Profit Potentiel, profits prévisibles  

·        à « tout est profit potentiel, tout est marchandise et « Marchandisable » 

 

« Moins de risques, plus de prudence, moins d’égo plus de partage, moins de pouvoir plus de savoir »   

P comme « perte de sens » quand les abus du marxisme, les dérives du capitalisme et  les rigidités dogmatiques des religions ont transformé les notions, de VERTU, de Morale « en niaiseries de catéchismes » .

 l’Ethique est la vertu de la morale. Celle des droits de l’homme et celle de leurs environnements doit retrouver sa place, dès l’école primaire, tout au long du cursus scolaire et dans toutes le filières pour nourrir l’acquis des consciences individuelles et donc de « l’inconscient collectif » commun donc culturel.

.                                                     Prolonger  -à voir  planétaire ( kidnapping) , progrès sociétal, prudence  (règles prudentielles ), partage = [responsabilité + solidarité ] = Ethique    

·    I

I Comme internaliser à   puisque autre définition tirée de la doctrine elle même :

·        à « Le capitalisme c’est internaliser les profits, externaliser les coûts ».

« Rémunérer le risque mais mutualiser les embêtements  »

I  Comme Idéologie laquelleprône

·        la « main invisible » du Marché,

·        la « transparence du Marche », 

·        sa « libre concurrence »,

·        la « rationalité des acteurs »  dont

·        «  l’égoïsme individuel servirait finalement  ( ! ) l’intérêt de tous  ( ! ) »

·        Dérégulation et non intervention de l’ETAT

·         

I Comme Intégrisme  à « intégrisme économique aussi  ravageur que les intégrismes religieux »  voir  L LIVRE- ci-dessous

I Comme injustice et inégalités lorsque, à ce jour,  5% de la minorité possède plus de 95 % des actifs économiques planétaires

En réalité : La réalité de l’activité économique ne correspond pas au modèle idéologique prétendu rationnel, mais ce modèle théorique permet de comprendre la réalité observée, réalité telle que le [dominant-sapiens] la gère.                                                                                                                 Il s’agit d’un modèle normatif imposé par une science « ratiocinatoire » car rationaliste (découpage analytique rigide ignorant les interactions  ) et non pas  rationnelle( = Prendre en compte la complexité du système et des agents (concrets ! ), des motivations de choix en amont aux conséquences induites, à court, moyen et long terme en aval )

Science  ( ! )  économique empêtrée dans une logique instrumentale , ignorante notamment des inconscients  ( Avoir et pouvoir ) et  ignorante de l’inconscience ...banale( c’est –à-dire  de la «  banalité de l’inconscience » ).

·        Compassion, sobriété, responsabilité, vertu, relèvent de l’apprentissage et de l’éducation,

·        Si l’éducation est effective  (Temps d’écoute, de parole, d’explications, d’exemplarité humaniste

Prolonger à indifférence, ignorance, inertie, incompétence et irresponsabilité, idéologie, implicite, imprévisibilité,  illusion, initiés (délit), irréversibilité

·    L

L Comme Livre à le LIVRE du capitalisme, sa bible, ne contient que 2 principes :

·        à  « Le premier « croîs indéfiniment », le deuxième « accroîs encore »  (   !  )

 

·        L Comme Longue vue. à «  Le capitalisme possède longue vue sur ses intérêts renouvelables, courte vue sur le principal environnemental, non renouvelable »

Prolonger : Libre, liberté : voit Livre «  Pour être libre soyons autonome » et non dépendants d’un système économique devenu totalitaire » qui lutte pour survivre, grâce au lobbying pour s’auto-protéger

·        Lcomme « libéralisme à l’occidentale » synonyme d’esclavage pour la grande majorité des hommes » Albert jacquard  

 

·      S 

S Comme SOI à

·        à   «  Capitalisme bien ordonné commence par soi-même  »   

 

S Comme SYMPTOMESà inégalités nord sud, accroissement des inégalitésde classesà frustrations à violence à guerres de conquêtes et de contrôle économique à à combat désespéré de  résistance à  Crises  à re-guerres en boucle de rétroactions etc

Prolonger à sauver la planète, survie, savoir, sympathie/ empathie, socialisation/cohésion sociale

 

.

·    M

M Comme « Marché », l’acteur principal du scénario capitaliste

Voir livre“Economie de l’escroquerie innocente” par John Kenneth Galbraith  http://semantiquegenerale.free.fr/17econona5.htm

M Comme « Mondialisation, comme  « Ordre Mondial  » à  G8, puis G20, Ordre mondial »  en espérant que :

 

·         Ce ne sera pas  la vision économique et financière de Monsieur  David Rockefeller, qui dominera

« La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. » David Rockefeller, un des membres fondateur de la Commission Trilatérale,  en juin 1991.

 

 

·          Mais si nous ne nous trompons pas sur le fond plutôt celle de Nelson Mandela

«  Que le Nouvel ordre Mondial  se concentre sur la création d'un monde de démocratie, de paix et de prospérité pour tous (nous l’espérons NLDR  ». Nelson Mandela(octobre 1994).

 

 

·         M Comme  « MAIN INVISIBLE » dont le principe s’énonce « si chaque agent économique cherche son propre intérêt alors chacun à son insu contribue à l’intérêt général ». (Théoricien du capitalisme Adam Smith)

·        M comme « rationalité du Marché »prétendue  garantir  une régulation naturelle et un équilibre au bénéfice de tous.  Chaque agent ou acteur du Marché étant lui aussi ( sic )  rationnel et le marché étant également selon la théorie totalement libre  (sic ) et transparent ( re sic ) »

Sauf que …C’est faire fi de  l’égoïsme naturel, des peurs primitives de survie et de la non-rationalité des passions humaines etc

Prolonger à mensonge, minorités, mégalomanie, mascarade des G8, G20 « maîtres du monde »

·    E

E Comme « Empathie »

L’empathie, l’altérite, le souci des autres, qualités et attitudes qui font intrinsèquement  défaut dans la doctrine du  capitalisme dit libéral.

E comme égoïsme

·        à    « Egoïsme et individualisme sont  les 2 mamelles du capitalisme, la recherche du lucre son mobile »

 

·        L’empathie  va de pair avec  une  prise de conscience spirituelle,

 

·         c’est une terre inconnue  du capitalisme actuel.

 

Prolonger à Espérance ou dé-Espoir ? Education à l’autre, Education à un futur Enviable

·    S

S   comme« sauver la planète »

·          S  Comme  « science du complexe » c'est-à-dire une  science qui dévoilerait si elle était pratiquée, toute la complexité qui relie les actions à leur motivations et à leurs conséquences humaines et planétaires.

·          Science des inter-connections, des inter-relations, des boucles régulatrices  (rétroactions + ou - ) qui contrôlent les systèmes de tout vie organique, du sol au cosmos .

·          S  Comme « Sciences  COGNITIVES » qui redonnent Espérance car elles révèlent aujourd’hui que l’Humain « à la main » sur tout ce qu’il advient car c’est lui qui pilote le vaisseau planétaire.

·          Ces sciences qui ne diffusent que trop lentement (Sans doute parce qu’elles refondent notre inconscient ancestral et les  croyances économiques obsolètes qui lui étaient liées)

Ces sciences cognitives  nous apprennent  (ou plutôt nous révèlent)

Chaque jour un peu plus,

Qu’il n’y pas comme le prétend la bible libérale du capitalisme théorique les- méritants-et-courageux d’une part les incultes-et-paresseux d’autre part,

Qu’il n’y a, en réalité socio-économique, que   

Ceux qui sont bien nés au bon endroit au bon moment et ceux qui n’ont eu ni cette chance ni celle d’avoir accès à l’éducation et au savoir (les seules clefs du système).   

à « Avoir et savoir donnent le pouvoir »

Dans un système capitalistique  « avoir et savoir » malheureusement  sont,   rarement  disjoints, ce qui pipe les dés, dès le départ pour la majorité.

La minorité  bénéficiaire  (De plus en plus oligarchie ) sait mais ne divulgue pas (avec la complicité des médias et leur donneur d’ordres  la publicité économique ) les clefs cognitives du système,

 clefs que voici :

Homo sapiens sapiens possède un cerveau modulable… .  à merci … et à l’envi (e ) !

 à……      Homo sapiens a (et avait !)  La main sur son Humanité «  à venir et en devenir … 

Albert Jacquard  dans « j’accuse l’économie triomphante » ( livre de poche )   pense que le capitalisme vit «  sa crise puberté », c'est-à-dire l’âge des choix, le moment de la bifurcation où l’on prend en main son devenir

 

Pour l’instant Homo sapiens se révèle  un enfant «  gâté » piloté par l’égoïsme.  

Il n’a pas la « volonté délibérée de nuire » mais  on ne lui a  appris ni l’empathie ni le retour sur soi  du « Connais-toi toi-même», ni la vision de la complexité. 

Dans son « éducation  économique calquée sur le système » on ne lui a parlé que d’argent jamais d’Hommes ni d’Humanité.

 

Où en est-il ? Le sait-il ?

Jusqu’où veut-il aller ?

Quel est son rêve d’Humanité ?

Geneviève Wagner  Boulogne-sur-Mer, mars 2011

25/11/2009

J'accepte

Ce texte  (issu du diaporama présenté en lien )est d'

Auteur inconnu  lien d'origine = http://www.villagesdumonde.org/IV2004/Contact1Plus.html

 

Le système mis en place dans notre monde libre repose sur l'accord tacite d'une sorte de contrat passé avec chacun d'entre nous dont voici, dans les grandes lignes, le contenu.C'est donc le contrat, reconductible par tacite reconduction, que nous signons chaque matin en vous réveillant... simplement et ne faisant rien.

ET n'oublions pas que si aujourdhui en 2009 les banques empruntent à1% la banque centrale, ces mêmes banques vous revendront : un crédit révolving à un taux de ...20%  Qui est à plaindre ? Et on comprend la logique d'engrenage de la paupérisation des uns qui va de pair  avec la logique concentrationnaire des autres (les banques ).

Mes chers amis,
Le 11 septembre marque le triste anniversaire d'une catastrophe hautement symbolique pour l'humanité.
Peu importe nos croyances ou nos idées politiques, le système mis en place dans notre monde libre repose sur l'accord tacite d'une sorte de contrat passé avec chacun d'entre nous, dont voici dans les grandes lignes le contenu :

"J'ACCEPTE"

1) J'accepte la compétition comme base de notre système, même si j'ai conscience que ce fonctionnement engendre frustration et colère pour l'immense majorité des perdants,


2) J'accepte d'être humilié ou exploité a condition qu'on me permette a mon tour d'humilier ou d'exploiter quelqu'un occupant une place inférieure dans la pyramide sociale,


3) J'accepte l'exclusion sociale des marginaux, des inadaptés et des faibles car je considère que le prise en charge de la société a ses limites.

 4) J'accepte de rémunérer les banques pour qu'elles investissent mes salaires à leur convenance, et qu'elles ne me reversent aucun dividende de leurs gigantesques profits (qui serviront a dévaliser les pays pauvres, ce que j'accepte implicitement). J'accepte aussi qu'elle prélèvent une forte commission pour me prêter de l'argent (qui n’est pas le sien  ) qui n'est autre que celui des autres clients,
5) J'accepte que l'on congèle et que l'on jette des tonnes de nourriture pour ne pas que les cours s'écroulent, plutôt que de les offrir aux nécessiteux et de permettre à quelques centaines de milliers de personnes de ne pas mourir de faim chaque année.

6) J'accepte qu'il soit interdit de mettre fin à ses jours rapidement, en revanche je tolère qu'on le fasse lentement en inhalant ou ingérant des substances toxiques autorisées par les états.


7) J'accepte que l'on fasse la guerre pour faire régner la paix. J'accepte qu'au nom de la paix, la première dépense des états soit le budget de la défense. J'accepte donc que des conflits soient créés artificiellement pour écouler les stocks d'armes et faire tourner l'économie mondiale.

8) J'accepte l'hégémonie du pétrole dans notre économie, bien qu'il s'agisse d'une énergie coûteuse et polluante, et je suis d'accord pour empêcher toute tentative de substitution, s'il s'avérait que l'on découvre un moyen gratuit et illimité de produire de l'énergie, ce qui serait notre perte.

9) J'accepte que l'on condamne le meurtre de son prochain, sauf si les états décrètent qu'il s'agit d'un ennemi et nous encouragent à le tuer, ( lien vente d’arme prix du dollar ).

 


11) J'accepte que le pouvoir de façonner l'opinion publique, jadis détenu par les religions, soit aujourd'hui aux mains d'affairistes mediias  non élus démocratiquement et totalement libres de contrôler les états, car je suis convaincu du bon usage qu'ils en feront.


12) J'accepte l'idée que le bonheur se résume au confort, l'amour au sexe, et la liberté à l'assouvissement de tous les désirs, car c'est ce que la publicité me rabâche toute la journée. Plus je serai malheureux et plus je consommerai : je remplirai mon rôle en contribuant au bon fonctionnement de notre économie.


13) J'accepte que la valeur d'une personne se mesure à la taille de son compte bancaire, qu'on apprécie son utilité en fonction de sa productivité plutôt que de sa qualité, et qu'on l'exclue du système si elle n'est plus assez productive.


14) J'accepte que l'on paie grassement les joueurs de football ou des acteurs, et beaucoup moins les professeurs et les médecins chargés de l'éducation et de la santé des générations futures.

15) J'accepte que l'on mette au banc de la société les personnes agées dont l'expérience pourrait nous être utile, car étant la civilisation la plus évoluée de la planète (et sans doute de l'univers) nous savons que l'expérience ne se partage ni ne se transmet.

16) J'accepte que l'on me présente des nouvelles négatives et terrifiantes du monde tous les jours, pour que je puisse apprécier a quel point notre situation est normale et combien j'ai de la chance de vivre en occident. je sais qu'entretenir la peur dans nos esprits ne peut être que bénéfique pour nous.


17) J'accepte que les industriels, militaires et politiciens se réunissent régulièrement pour prendre sans nous concerter des décisions qui engagent l'avenir de la vie et de la planète.


18) J'accepte de consommer de la viande bovine traitée aux hormones sans qu'on me le signale explicitement. J'accepte que la culture des OGM se répande dans le monde entier, permettant ainsi aux trusts de l'agroalimentaire de breveter le vivant, d'engranger des dividendes conséquents et de tenir sous leur joug l'agriculture mondiale.


19) J'accepte que les banques internationales prêtent de l'argent aux pays souhaitant s'armer et se battre, et de choisir ainsi ceux qui feront la guerre et ceux qui ne la feront pas. Je suis conscient qu'il vaut mieux financer les deux bords afin d'être sûr de gagner de l'argent, et faire durer les conflits le plus longtemps possible afin de pouvoir totalement piller leurs ressources s'ils ne peuvent pas rembourser les emprunts.


20) J'accepte que les multinationales s'abstiennent d'appliquer les progrès sociaux de l'occident dans les pays défavorisés. Considérant que c'est déjà une embellie de les faire travailler, je préfère qu'on utilise les lois en vigueur dans ces pays permettant de faire travailler des enfants dans des conditions inhumaines et précaires. Au nom des droits de l'homme et du citoyen, nous n'avons pas le droit de faire de l'ingérence.


21) J'accepte que les hommes politiques puissent être d'une honneteté douteuse et parfois même corrompus. je pense d'ailleurs que c'est normal au vu des fortes pressions qu'ils subissent. Pour la majorité par contre, la tolérance zéro doit être de mise.


22) J'accepte que les laboratoires pharmaceutiques et les industriels de l'agroalimentaire vendent dans les pays défavorisés des produits périmés ou utilisent des substances cancérigènes interdites en occident.


23) J'accepte que le reste de la planète, c'est-à-dire quatre milliards d'individus, puisse penser différemment à condition qu'il ne vienne pas exprimer ses croyances chez nous, et encore moins de tenter d'expliquer notre Histoire avec ses notions philosophiques primitives.


24) J'accepte l'idée qu'il n'existe que deux possibilités dans la nature, à savoir chasser ou être chassé. Et si nous sommes doués d'une conscience et d'un langage, ce n'est certainement pas pour échapper à cette dualité, mais pour justifier pourquoi nous agissons de la sorte.


25) J'accepte de considérer notre passé comme une suite ininterrompue de conflits, de conspirations politiques et de volontés hégémoniques, mais je sais qu'aujourd'hui tout ceci n'existe plus car nous sommes au summum de notre évolution, et que les seules règles régissant notre monde sont la recherche du bonheur et de la liberté de tous les peuples, comme nous l'entendons sans cesse dans nos discours politiques,

26) J'accepte sans discuter et je considère comme vérités toutes les théories proposées pour l'explication du mystère de nos origines. Et j'accepte que la nature ait pu mettre des millions d'années pour créer un être humain dont le seul passe-temps soit la destruction de sa propre espèce en quelques instants.


27) J'accepte la recherche du profit comme but suprême de l'Humanité, et l'accumulation des richesses comme l'accomplissement de la vie humaine.


28) J'accepte la destruction des forêts, la quasi-disparition des poissons de rivières et de nos océans. J'accepte l'augmentation de la pollution industrielle et la dispersion de poisons chimiques et d'éléments radioactifs dans la nature. J'accepte l'utilisation de toutes sortes d'additifs chimiques dans mon alimentation, car je suis convaincu que si on les y met, c'est qu'ils sont utiles et sans danger.


29) J'accepte la guerre économique sévissant sur la planète, même si je sens qu'elle nous mène vers une catastrophe sans précédent.

ET .........
30) j'accepte cette situation, et j'admets que je ne peux rien faire pour la changer ou l'améliorer,
31) J'accepte d'être traité comme du bétail, car tout compte fait, je pense que je ne vaux pas mieux,
32) J'accepte de ne poser aucune question, de fermer les yeux sur tout ceci, et de ne formuler aucune véritable opposition car je suis bien trop occupé par ma vie et mes soucis. J'accepte même de défendre à la mort ce contrat si vous me le demandez,
33) J'accepte donc, en mon âme et conscience et définitivement, cette triste matrice que vous placez devant mes yeux pour m'empêcher de voir la réalité des choses. Je sais que vous agissez pour mon bien et pour celui de tous, et je vous en remercie.

Fait par amitié sur la Terre, le 11 septembre 2003.

10) J'accepte que l'on divise l'opinion publique en créant des  division par partis de droite et de gauche qui passeront leur temps à se combattre en me donnant l'impression de faire avancer le système. j'accepte d'ailleurs toutes sortes de divisions possibles, pourvu qu'elles me permettent de focaliser ma colère vers les ennemis désignés dont on agitera le portrait devant mes yeux.

 

Trouvé ici : http://www.villagesdumonde.org/IV2004/Contact1Plus.html