Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/11/2012

Si Platon revenait

"L'homme et la femme pour être bons ont besoin des mêmes choses : Savoir, justice et sagesse." citation de Platon ; Ménon - IVe s. av. J.-C.

Si Platon revenait aujourd’hui son Esprit ajouterait sans doute et sens de l’altéritécar ce « sens de l’autre" s'acquiert des 3 « choses » précédentes.

Pourtant les pays de la modernité  qu’on dit aussi développés,  l’ont perdu, étouffé dans l’œuf de leurs  priorités matérielles, financières et économiques. 

30/04/2011

impasse du libéralisme et solution possible

 

peut être "moins de Biens (matériels ) plus de liens  (spirituels )"

http://www.france-jeunes.net/lire-liberalisme-pourquoi-ca-ne-marche-pas-20995.htm

Une solution possible :

 http://www.pierrerabhi.org/blog/index.php?post/2010/07/08/Cultiver-son-jardin-est-un-acte-politique

05/04/2011

Abécédaire actualisé du capitalisme libéral

Abécédaire actualisé et méthodologique du

CAPITALISME  Libéral,  capitalisme de Marché 

1.      C

C, Comme capitalisme, et comme concentrer   puisque :

à    «  le capitalisme libéral ACTUEL « c’est concentrer les profits (sur la minorité  « Qui prend les risques » dit-on ) et répartir pour diluer les coûts sur la majorité »

 

1.      C, Comme Concurrencelaquelle estdéfinie par la théorie capitaliste comme étant  « pure et parfaite »  alors que, la réalité se révèle, au réel, plutôt autre ;

Evitement  de la transparence des informations, manipulation publicitaires …fausse concurrence entre filiales d’un même consortiumà entente discrète  sur  le prix pour précisément déjouer cette concurrence laquelle  si elle était parfaite diminuerait  théoriquement  (offre / Demande ) les profits et la concentration du capital qui sont les  mobiles du système. 

2.      C, comme Colonialisme  à

 

2.      à « Le capitalisme ACTUEL c’est finalement en terme économique, le prolongement  « scienticisé » du colonialisme historique» 

 

3.      C, Comme CRISES, économiques àclimatique à humanitaire à ex : [croissance démesurée + non prise en compte des externalités] négatives aux profits : spéculation, bulle, enflure ,éclatement,à crises ….

 

Pour résoudre ces crises, Hervé Kempf « Comment les riches détruisent la planète », « Pour sauver la planète sortez du capitalisme », écrit «  il faudrait des dirigeants, vertueux »,  en Humanité et éclairés (NLDR ) , mais pour cela il faudrait aussi en amont des élections, un peuple vertueux et sobre en terme de « croissance matérielle ».

Y sommes-nous prêts ?

Pourrions-nous renoncer à  « Toujours plus » ?  A nos nombreuses dépendances ?

Pourquoi notre  Indifférence aux inégalités structurelles ?  Notre «  Aquoibonisme »  de fatalité ? 

4.   C, CommeCANCER : quand il y a dérégulation puis  prolifération anarchique …de déséquilibres économiques …induisant crises, et désespoirs « jusquauboutistes » des laissés pour compte …

5.   C comme compétition dont le moteur est l’égoïsme Alors que 

 

6.   C à comme Capitalisme au fémininlequel nous ouvre des horizons d’Espérance et de Remédiations plus justes et réalistes. 

 

7.       Voir livre pour un « capitalisme au féminin » Rafik Smati  www.smati.com/.../vers-un-capitalisme-feminin.html                                 (plus de prudence, de l’Empathie,  courage, humilité, volonté  de partage)

 

Prolonger à Croyance, casino ( économie casino ), contestation et contrôle,  contrôle et  régulation, contrôle et gouvernance éthique.

 

·      A

A Comme Ame ( Absence ! ) à « Le capitalisme ACTUEL  ne veut connaître ni Dieu ni âme, il est uniquement centré sur lui-même,  ses propres besoins,  « toujours plus », goût du lucre = boulimie  d’accaparement.  

A Comme Autoreproduction à

·        à  « le capitalisme  (ACTUEL)  c’est aussi s’auto reproduire par le biais de ses institutions, c’est-à-dire se rendre service à soi-même ».

 

·        AComme « Atomicité » du Marché sensé assurer la libre concurrence  MAIS qui,

·        dans les faits et la mondialisation observés, ignore le détournement par « la  concentration » laquelle  finit  par réduire les entreprises à quelques multinationales consanguines.   

·        A Comme autisme à les capitalistes ont enfourché une psychologie autistique  pour ne pas voir, ne pas entendre à  ne pas avoir à remédier, par exemple :

·        aux désastres écologiques (externalités négatives, dommages collatéraux) ou

·        autresinégalités flagrantes induites(nord/sud, castes sociales, situations  protégées)

·        A Comme autoritarisme : car une dictature pourrait bien un jour, succéder au  capitalisme si celui-ci se « sentait » mis en danger ;  Ressenti comme abusif, prédateur et créateur d’inégalités inacceptables à il apparaîtrait alors illégitime, en contradiction flagrante avec la déclaration des droits de l’homme et des droits humains de 1789 et donc avec la démocratie

 

Prolonger à  appel à la décroissance, abandon déni + appel au doute critique, appel à véritable démocratie !

·    P

P Comme Profit Potentiel, profits prévisibles  

·        à « tout est profit potentiel, tout est marchandise et « Marchandisable » 

 

« Moins de risques, plus de prudence, moins d’égo plus de partage, moins de pouvoir plus de savoir »   

P comme « perte de sens » quand les abus du marxisme, les dérives du capitalisme et  les rigidités dogmatiques des religions ont transformé les notions, de VERTU, de Morale « en niaiseries de catéchismes » .

 l’Ethique est la vertu de la morale. Celle des droits de l’homme et celle de leurs environnements doit retrouver sa place, dès l’école primaire, tout au long du cursus scolaire et dans toutes le filières pour nourrir l’acquis des consciences individuelles et donc de « l’inconscient collectif » commun donc culturel.

.                                                     Prolonger  -à voir  planétaire ( kidnapping) , progrès sociétal, prudence  (règles prudentielles ), partage = [responsabilité + solidarité ] = Ethique    

·    I

I Comme internaliser à   puisque autre définition tirée de la doctrine elle même :

·        à « Le capitalisme c’est internaliser les profits, externaliser les coûts ».

« Rémunérer le risque mais mutualiser les embêtements  »

I  Comme Idéologie laquelleprône

·        la « main invisible » du Marché,

·        la « transparence du Marche », 

·        sa « libre concurrence »,

·        la « rationalité des acteurs »  dont

·        «  l’égoïsme individuel servirait finalement  ( ! ) l’intérêt de tous  ( ! ) »

·        Dérégulation et non intervention de l’ETAT

·         

I Comme Intégrisme  à « intégrisme économique aussi  ravageur que les intégrismes religieux »  voir  L LIVRE- ci-dessous

I Comme injustice et inégalités lorsque, à ce jour,  5% de la minorité possède plus de 95 % des actifs économiques planétaires

En réalité : La réalité de l’activité économique ne correspond pas au modèle idéologique prétendu rationnel, mais ce modèle théorique permet de comprendre la réalité observée, réalité telle que le [dominant-sapiens] la gère.                                                                                                                 Il s’agit d’un modèle normatif imposé par une science « ratiocinatoire » car rationaliste (découpage analytique rigide ignorant les interactions  ) et non pas  rationnelle( = Prendre en compte la complexité du système et des agents (concrets ! ), des motivations de choix en amont aux conséquences induites, à court, moyen et long terme en aval )

Science  ( ! )  économique empêtrée dans une logique instrumentale , ignorante notamment des inconscients  ( Avoir et pouvoir ) et  ignorante de l’inconscience ...banale( c’est –à-dire  de la «  banalité de l’inconscience » ).

·        Compassion, sobriété, responsabilité, vertu, relèvent de l’apprentissage et de l’éducation,

·        Si l’éducation est effective  (Temps d’écoute, de parole, d’explications, d’exemplarité humaniste

Prolonger à indifférence, ignorance, inertie, incompétence et irresponsabilité, idéologie, implicite, imprévisibilité,  illusion, initiés (délit), irréversibilité

·    L

L Comme Livre à le LIVRE du capitalisme, sa bible, ne contient que 2 principes :

·        à  « Le premier « croîs indéfiniment », le deuxième « accroîs encore »  (   !  )

 

·        L Comme Longue vue. à «  Le capitalisme possède longue vue sur ses intérêts renouvelables, courte vue sur le principal environnemental, non renouvelable »

Prolonger : Libre, liberté : voit Livre «  Pour être libre soyons autonome » et non dépendants d’un système économique devenu totalitaire » qui lutte pour survivre, grâce au lobbying pour s’auto-protéger

·        Lcomme « libéralisme à l’occidentale » synonyme d’esclavage pour la grande majorité des hommes » Albert jacquard  

 

·      S 

S Comme SOI à

·        à   «  Capitalisme bien ordonné commence par soi-même  »   

 

S Comme SYMPTOMESà inégalités nord sud, accroissement des inégalitésde classesà frustrations à violence à guerres de conquêtes et de contrôle économique à à combat désespéré de  résistance à  Crises  à re-guerres en boucle de rétroactions etc

Prolonger à sauver la planète, survie, savoir, sympathie/ empathie, socialisation/cohésion sociale

 

.

·    M

M Comme « Marché », l’acteur principal du scénario capitaliste

Voir livre“Economie de l’escroquerie innocente” par John Kenneth Galbraith  http://semantiquegenerale.free.fr/17econona5.htm

M Comme « Mondialisation, comme  « Ordre Mondial  » à  G8, puis G20, Ordre mondial »  en espérant que :

 

·         Ce ne sera pas  la vision économique et financière de Monsieur  David Rockefeller, qui dominera

« La souveraineté supranationale d'une élite intellectuelle et des banquiers du monde est sûrement préférable à l'autodétermination nationale pratiquée dans les siècles passés. » David Rockefeller, un des membres fondateur de la Commission Trilatérale,  en juin 1991.

 

 

·          Mais si nous ne nous trompons pas sur le fond plutôt celle de Nelson Mandela

«  Que le Nouvel ordre Mondial  se concentre sur la création d'un monde de démocratie, de paix et de prospérité pour tous (nous l’espérons NLDR  ». Nelson Mandela(octobre 1994).

 

 

·         M Comme  « MAIN INVISIBLE » dont le principe s’énonce « si chaque agent économique cherche son propre intérêt alors chacun à son insu contribue à l’intérêt général ». (Théoricien du capitalisme Adam Smith)

·        M comme « rationalité du Marché »prétendue  garantir  une régulation naturelle et un équilibre au bénéfice de tous.  Chaque agent ou acteur du Marché étant lui aussi ( sic )  rationnel et le marché étant également selon la théorie totalement libre  (sic ) et transparent ( re sic ) »

Sauf que …C’est faire fi de  l’égoïsme naturel, des peurs primitives de survie et de la non-rationalité des passions humaines etc

Prolonger à mensonge, minorités, mégalomanie, mascarade des G8, G20 « maîtres du monde »

·    E

E Comme « Empathie »

L’empathie, l’altérite, le souci des autres, qualités et attitudes qui font intrinsèquement  défaut dans la doctrine du  capitalisme dit libéral.

E comme égoïsme

·        à    « Egoïsme et individualisme sont  les 2 mamelles du capitalisme, la recherche du lucre son mobile »

 

·        L’empathie  va de pair avec  une  prise de conscience spirituelle,

 

·         c’est une terre inconnue  du capitalisme actuel.

 

Prolonger à Espérance ou dé-Espoir ? Education à l’autre, Education à un futur Enviable

·    S

S   comme« sauver la planète »

·          S  Comme  « science du complexe » c'est-à-dire une  science qui dévoilerait si elle était pratiquée, toute la complexité qui relie les actions à leur motivations et à leurs conséquences humaines et planétaires.

·          Science des inter-connections, des inter-relations, des boucles régulatrices  (rétroactions + ou - ) qui contrôlent les systèmes de tout vie organique, du sol au cosmos .

·          S  Comme « Sciences  COGNITIVES » qui redonnent Espérance car elles révèlent aujourd’hui que l’Humain « à la main » sur tout ce qu’il advient car c’est lui qui pilote le vaisseau planétaire.

·          Ces sciences qui ne diffusent que trop lentement (Sans doute parce qu’elles refondent notre inconscient ancestral et les  croyances économiques obsolètes qui lui étaient liées)

Ces sciences cognitives  nous apprennent  (ou plutôt nous révèlent)

Chaque jour un peu plus,

Qu’il n’y pas comme le prétend la bible libérale du capitalisme théorique les- méritants-et-courageux d’une part les incultes-et-paresseux d’autre part,

Qu’il n’y a, en réalité socio-économique, que   

Ceux qui sont bien nés au bon endroit au bon moment et ceux qui n’ont eu ni cette chance ni celle d’avoir accès à l’éducation et au savoir (les seules clefs du système).   

à « Avoir et savoir donnent le pouvoir »

Dans un système capitalistique  « avoir et savoir » malheureusement  sont,   rarement  disjoints, ce qui pipe les dés, dès le départ pour la majorité.

La minorité  bénéficiaire  (De plus en plus oligarchie ) sait mais ne divulgue pas (avec la complicité des médias et leur donneur d’ordres  la publicité économique ) les clefs cognitives du système,

 clefs que voici :

Homo sapiens sapiens possède un cerveau modulable… .  à merci … et à l’envi (e ) !

 à……      Homo sapiens a (et avait !)  La main sur son Humanité «  à venir et en devenir … 

Albert Jacquard  dans « j’accuse l’économie triomphante » ( livre de poche )   pense que le capitalisme vit «  sa crise puberté », c'est-à-dire l’âge des choix, le moment de la bifurcation où l’on prend en main son devenir

 

Pour l’instant Homo sapiens se révèle  un enfant «  gâté » piloté par l’égoïsme.  

Il n’a pas la « volonté délibérée de nuire » mais  on ne lui a  appris ni l’empathie ni le retour sur soi  du « Connais-toi toi-même», ni la vision de la complexité. 

Dans son « éducation  économique calquée sur le système » on ne lui a parlé que d’argent jamais d’Hommes ni d’Humanité.

 

Où en est-il ? Le sait-il ?

Jusqu’où veut-il aller ?

Quel est son rêve d’Humanité ?

Geneviève Wagner  Boulogne-sur-Mer, mars 2011